Sweetsounds

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi, octobre 10 2011

2080 - My Megadrive

Salut les jeunes,

Aujourd'hui, un peu d'électro ! 2080, un artiste français adepte du retro-gaming dont je n'avais, jusqu'ici, jamais entendu parler, nous livre une lettre d'amour passionnée à sa Megadrive. En tant que gros geek nostalgique de l'époque bénie des consoles 8 et 16 bits, je ne pouvais que tomber sous le charme. Cela dit, plus que les sonorités retro du morceau, c'est surtout le clip qui a touché la corde sensible. Sorte d'ode à la 2D et au gros pixel, la vidéo nous faire suivre les aventures de 2080 parti à la poursuite du méchant monsieur qui a volé sa console. Le tout étant, pour votre plus grand plaisir, truffé de références vidéo-ludiques d'un autre temps. Et ça, c'est Trololol \m/

Un petit plaisir coupable donc, à réserver à tous ceux qui, il y a 15 ans, préféraient passer leur samedi à sauter sur la tête du docteur Robotnik (ou Eggman, pour les anglophiles précoces) plutôt que de découvrir la vie dans la moiteur d'un cagibi, la langue coincée dans un appareil dentaire et la main sur un bonnet 75A ...

J'oubliais, le titre s'appelle ... My Megadrive ;)

++

PS. Le Myspace, pour en écouter un peu plus.

mardi, septembre 7 2010

Eels - Spectacular girl

Salut les jeunes,

Nouvel album (depuis le 24 août) = nouveau single. Eels ne déroge pas à la règle avec son Spectacular girl extrait du tout frais Tomorrow morning. Le clip est visible en très bonne qualité ici, sur la chaîne youtube officielle du groupe.

On y apprend que certaines employées de bureau sont en fait des tueurs (tueuses ?) à gages qui butent des gens après le boulot et lisent des magasine d'armes le soir. Autre leçon à retenir : être un assassin ne met pas à l'abri de l'ennui.

La chanson est une sorte de déclaration d'amour à une femme qui, si on s'en réfère aux dires du chanteur, est drôlement chouette. Musicalement, je trouve que la construction du morceau ramène un petit peu à certaines chansons du Beautiful freak des débuts (Susan's house entre autres) ou au très enjoué Daisies of the galaxy de par sa légèreté. Le tout repose essentiellement sur une petite boite à rythmes qui tourne en boucle et sur laquelle le chanteur pose une voix calme (Il est à noter que le son du tir au fusil de sniper n'apparait sûrement pas dans la version album du morceau :D).

J'ai cependant l'impression que le clip et la chanson n'ont pour ainsi dire pas grand rapport. Le texte nous dit de cette fille qu'elle "(...) sees the beauty in things we all miss", ce qui nous ferait plutôt penser qu'il s'agit d'une femme joyeuse et enjouée alors que le personnage du clip semble visiblement se faire royalement chier dans sa vie monotone. On remarquera toutefois vers la fin de la vidéo qu'elle a une photo de E sur sa table de nuit mais il est probable qu'il ne s'agisse que d'un simple clin d'œil.

Enjoy.

++

lundi, septembre 6 2010

Une vidéo intéractive pour le We used to wait d'Arcade fire

Salut les jeunes,

Le groupe canadien Arcade fire s'est dernièrement associé à Google et au réalisateur Chris Milk (un réalisateur de clips et de publicités TV) afin de promouvoir, d'une part leur dernier single We used to wait (et donc leur nouvel album The suburbs) et, d'autre part, de mettre en avant les avancées des dernières technologies web, à savoir ici le HTML5 (disons que cette partie intéresse sûrement plus Google dans l'histoire).

Les trois acteurs du projet ont donc accouché d'une vidéo au concept très intéressant portant le nom de The Wilderness Downtown. L'idée est qu'au lancement, vous fournissez l'adresse de l'endroit où vous avez grandit et que dans toute la vidéo, ce lieu sera utilisé, afin de jouer sur votre nostalgie, via des images Google Maps et Google Street view. On suit alors un personnage qui court dans des lieux qui sont censés être ceux que vous connaissez. Des fenêtres s'ouvrent et se ferment, illustrant des points de vue différents sur la scène. C'est un peu dur à décrire donc le mieux serait de tenter l'aventure par vous même.

Pour en profiter, vous devez disposer d'un navigateur supportant parfaitement le HTML5. Autrement dit, oubliez Internet Explorer. J'ai également eu quelques galères avec Firefox. Aucun soucis par contre avec Chrome (et Chromium), ce qui est quand même la moindre des choses.

Concernant la chanson, c'est du Arcade fire tout craché. Pas forcément très original (pour eux) mais l'ensemble son/image marche vraiment très bien.

Enjoy.

++

PS : On peut même emmerder les oiseaux avec sa souris. Je sais qu'il y en a pour qui c'est important ;)

lundi, août 16 2010

Fresh maggots - Rosemary Hill

Salut les jeunes,

En 1971, un obscur groupe du nom de Fresh Maggots sortait son seul et unique album. Ce disque, éponyme, contient un titre qui va particulièrement nous intéresser aujourd'hui : Rosemary Hill. Et pourquoi devrions nous nous y intéresser ? Eh bien parce que c'est sûrement une des plus belles chansons du monde ennnnnnnntier ! Je pense même qu'elle est susceptible de buter James Blunt. "Tranquillou".

Le reste de l'album est un peu plus classique mais mérite tout de même le détour. C'est toujours mieux qu'une bonne partie de la production actuelle.

Enjoy.

++

vendredi, juillet 2 2010

TV Smith - Expensive being poor

Salut les jeunes,

Hmmm ... TV Smith ... D'où peut bien sortir ce type ?

Franchement je n'en sais rien du tout ! :D J'ai découvert cette chanson il y a quelques années dans le très bon film Land of plenty (terre d'abondance en français) de Wim Wenders, dans la scène mythique où Michelle Williams danse sur un toit. (Pourquoi mythique ? Parce que c'est Michelle Williams et que dans le film, elle est brune !)

Le travail du monsieur étant quasi introuvable en téléchargement, j'ai, depuis, patiemment attendu qu'une bonne âme en mette enfin à disposition une version propre. Et, Hallelujah, cette version en arrivée ! Elle est même ici.

Le morceau est tiré de l'album Generation Y dont je ne sais et ne saurai sûrement jamais rien car, non content d'être introuvable en téléchargement, TV Smith se paye également le luxe de voir ses albums vendus une fortune sur les différents sites français.

A titre d'exemple, celui-ci est vendu 38€ sur Amazon.fr et le mieux c'est qu'il ne s'agit que d'occasions :O

Les paroles, plutôt intéressantes (ça dénonce à mort !) sont également disponibles sur l'immonde site de l'artiste.

Enjoy.

++

PS : Pour ceux que ça intéresse, le titre du film fait référence à une chanson de Leonard Cohen, également utilisée sur la bande originale.

dimanche, mai 9 2010

Grace Slick - El diablo

Salut les jeunes,

Cette fois, juste une petite chanson, avant d'aborder une nouvelle semaine : El diablo de Grace Slick. La chanteuse, que je ne présente pas (d'abord parce que c'est chiant et ensuite parce que que d'autres font ça bien mieux que moi) se laisse ici aller à une ambiance flamenco du plus bel effet. Les guitares nous bercent et on se retrouve aisément à ne rien faire, pour profiter, complètement gagné par le courage légendaire du peuple de gitans fumeurs de saucisses qui piquent. Je pense que cette chanson, comme c'est souvent dans les grands moments de la bande à Jefferson, a le pouvoir de transformer chaque instant en moment d'oisiveté potentiel. Et ça, ça n'a pas de prix (sauf pour votre patron peut-être, si vous écouter ça au bureau).

Pour info le titre est tiré de Dreams, le second album solo de la demoiselle, sorti en 1980. D'après ce que j'ai pu lire, l'album ayant été écrit à la sortie d'un long séjour chez les alcooliques anonymes serait plutôt quelconque. Je ne l'ai pas encore écouté mais il en ressort au moins cette petite pépite de chorizo.

Free étant ce qu'il est, je ne peux pas inclure directement les vidéos sur le blog, il vous faudra donc suivre ce petit lien pour vous faire votre propre idée. Il s'agit d'un slide show youtube avec la chanson en fond qui vous permettra en plus de profiter du charme de la chanteuse. Bon bien sûr après ça, il vaut mieux ne pas chercher à savoir à quoi elle ressemble maintenant ... A moins que les femmes aux allures de lesbiennes-féministes-activistes de la PETA vous émoustillent :/

Enjoy.

++

PS : La chanson, en toute illégalité.